Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers un internet plus rapide et plus économe en énergie ?

Un groupe de recherche du MIT, à Boston, vient de présenter une architecture qui pourrait rendre Internet 100 fois, voire 1 000 fois plus rapide qu'aujourd'hui. Ces chercheurs travaillent depuis des années sur ce qui fait perdre le plus de temps aux données : leur conversion d'un signal optique (déboulant par la fibre optique) en signal électrique, afin de les stocker.

 

Car ces données doivent nécessairement être stockées dès que plusieurs signaux optiques aboutissent en même temps au même routeur (l'outil qui relie les réseaux les uns aux autres). On ne sait en effet pas bien gérer la situation d'un routeur qui reçoit des signaux optiques venant de directions différentes.

 

Pour régler la circulation des données, les signaux optiques surnuméraires sont actuellement convertis en signaux électriques et stockés le temps de traiter l'ensemble des données correctement. Ces signaux stockés sous forme électrique sont ensuite reconvertis en signaux optiques, et rebalancés dans le réseau. Tout cela prend du temps et pompe de l'énergie.

 

Comment résoudre ce casse-tête ? En éliminant cette nécessité de conversion. En créant des routeurs fonctionnant uniquement avec des signaux optiques.

 

Pour cela, Vincent Chan, prof au MIT (en sciences informatiques et ingénierie électrique), propose une nouvelle approche, le « flow switching ». Il s'agit d'éviter que des signaux arrivent de différentes directions, en créant des sortes d'autoroutes optiques unidirectionnelles reliant les centres de fort trafic du Net, et contournant les routeurs traditionnels.

 

Je ne suis pas sûr que l'amélioration des performances du « trading financier à haute vitesse » soit un bienfait pour la civilisation, mais bon. On peut se rassurer en se disant que l'architecture de Vincent Chan aura un grand avantage pour la planète : il sera bien plus économe en énergie.

 

Article complet