Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le logiciel libre désormais prioritaire en Italie

Le logiciel propriétaire s'il « est prouvé qu'il n'y a pas de solution libre disponible »

Entre le libre et le propriétaire, le cœur ne balance plus en Italie. Désormais, la priorité est donc donnée aux logiciels ouverts. Toutefois, les outils propriétaires ne sont pas bannis pour autant. Ils pourront être utilisés, mais uniquement si aucune source libre ne correspond aux besoins. L'Agenzia per l'Italia Digitale a ainsi publié la semaine dernière un guide complet de 70 pages afin de permettre aux administrations de comparer les logiciels open source et propriétaires, et ainsi de faire leurs choix.

Fruit de discussions intenses tenues au cours de l'an passé, ce guide était prévu de longue date, sachant qu'en août 2012, le parlement italien avait déjà voté le passage des marchés publics vers le libre. Ce changement demandait ainsi d'utiliser les logiciels libres, « et de n'envisager le logiciel privateur que dans l'hypothèse où il est prouvé qu'il n'y a pas de solution libre disponible » résume l'April. Tout s'est ensuite accéléré à la fin de l'année dernière, avec l'approbation du texte en décembre, pour une publication il y a quelques jours.

Article complet