Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BeOS renait de ses cendres en opensource

BeOS est un système d'exploitation développé par la société américaine Be Inc., fondée par le français Jean-Louis Gassée, un ex-dirigeant d'Apple à partir de 1991. Initialement conçu pour un ordinateur spécifique, la BeBox, il a d'abord été adapté au Macintosh, puis au PC en 1998.

BeOS est un système présentant des caractéristiques innovantes pour l'époque :

L'entreprise Be est fondée en octobre 1990 par Jean-Louis Gassée, un français et Steve Sakoman, deux exilés d'Apple et d'Hewlett-Packard.

Jean-Louis Gassée commence sa carrière informatique chez Hewlett-Packard en 1968, il crée Apple France en janvier 1981.

Sakoman a lui aussi commencé sa carrière chez HP, il fut ensuite engagé par Apple en 1984, pour ses connaissances sur les ordinateurs portables. Il sera ensuite à la tête du groupe Newton PDA, qui pour rappel était l'un des premiers PDA (Assistant Personnel Digital). Steve Sakoman a également été directeur des produits et technologies chez Silicon Graphics lors du projet de la Nintendo 64.

Jean-Louis Gassée (JLG) voulait appeler la société 'United Technoids Inc.', Sakoman n'aimait pas et se proposa de chercher l'inspiration dans le dictionnaire. Quelques jours plus tard, Jean-Louis lui demanda s'il avait trouvé, Steve dit qu'il s'était arrêté de fatigue à la lettre de 'B'. Jean-Louis comprit « Be » - être en anglais - et trouva que cela sonnait bien. Ils se sont alors rendu compte du quiproquo, en rirent et décidèrent de garder « Be » comme nom de société.

Be s'implante à Menlo Park en Californie et aura ensuite son antenne européenne à Paris ainsi qu'une à Tōkyō pour l'Asie. Leur rêve était de concevoir un système nouveau, dédié aux applications multimédia, dans la lignée des Amiga.

 

Plus d'infos sur Wikipedia

 

 

Après l'annonce de la fermeture de Be, plusieurs initiatives voient le jour pour faire revivre une version libre de BeOS, comme BlueEyedOS, BeFree ou encore Cosmoe, qui se basent sur un noyau Linux ou FreeBSD (pour BeFree). Depuis, tous ces projets sont à l'abandon, seul Haïku (anciennement OpenBeOS) est toujours actif.

Pourtant ce projet est le plus ambitieux, car ayant pour objectif de redévelopper de zéro BeOS, tout en gardant la compatibilité au niveau de l'exécutable (là où les autres projets gardaient une compatibilité avec les sources uniquement). Aujourd'hui, Haïku démarre avec l'interface graphique et plusieurs logiciels fonctionnent, dont un des plus spectaculaire est Quake 3.

BeOS a inspiré un autre projet de système d'exploitation libre, Syllable, qui lui est toujours actif et déjà bien avancé.

 

La première alpha de Haiku est enfin disponible après de très longues années de travail. C'est un OS globalement plus réactif que les MacOs, Windows ou Linux actuels. Il tourne par exemple très bien sur un Pentium 2 avec 128mo de ram. Il manque encore cruellement de pilotes, mais c'est une béta.

Le monde des systèmes d'exploitations alternatifs est décidément plein de rebondissements !