Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dualboot MacOS X Leopard - Ubuntu

Vous avez un macintel (imac / ibook avec un processeur intel et non powerpc) et vous aimeriez installer Linux ou Windows en dualboot avec Léopard?

Autant vous prévenir tout de suite, j'ai du m'y reprendre à plusieurs reprises car le mac diffère un peu du PC :
  • Il n'a pas de "Bios" mais en a déjà son successeur : l'EFI
  • La table des partitions du disque dur est hybride, un mix de gpt (reconnu par mac et linux mais pas par windows) et mbr (reconnu par les 3 OS)

Moi qui aime bien "sentir" le fonctionnement interne de la machine sans forcément avaler des tonnes de tutoriaux avant, pour parler franchement je dois bien dire que j'en ai chié avec mes habitudes d'informaticien PC!!!
Et pour cause, à plusieurs reprises il fait penser à redémarrer plusieurs fois de suite pour que ça veuille bien vouloir fonctionner ! C'est pas très cartésien tout ça, vous verrez...

Description de l'installation d'Ubuntu 8.04 (Hardy Heron 64 bits)

Prérequis :
  • Un Macintel avec l'installation de MacOS X léopard d'origine.
  • Le programme de gestion de multiboot graphique rEFIt à télécharger gratuitement.
  • Un live cédé d'Ubuntu (récente si possible) pour X86 (PC) 32 bits ou 64 bits si vous le désirez et que votre processeur soit compatible.

Démarrer sur le Mac, télécharger rEFIt.dmg (Mac disk image) si c'est pas déjà fait. Décompresser l'archive.
Aller dans applications puis dans le dossier accessoires. Lancer l'assistant boot camp.
Il va nous permettre de réduire la partition MacOS X. J'ai choisi de couper le disque en deux : moitié macOS, moitié linux.
A la fin l'assistant propose de lancer directement la procédure d'installation de Windows. Insérer le cédé d'Ubuntu, attendre un peu et cliquer "redémarrer"
Le cédé d'Ubuntu va automatiquement démarrer. Choisir la langue et le mode live cédé normal.
Lancer l'installation (icône sur le bureau). Au moment du partitionnement, choisir "personnalisé".
Supprimer la partition fat32 générée par boot camp (la dernière)
Créer une partition racine "/" formatée en ext3 d'au moins 3 GO (8-10 Go est l'idéal) pour le système et les programmes.
Créer un partition "/home" (équivalent mes documents) toujours en ext3 avec le restant du disque (je n'ai pas créé de swap, Je pense que mon Go me sera largement suffisant)
Mais si vous préférez créer un partition swap et uniquement une partition racine "/" pour à la fois les programmes et les données, libre à vous..

Attention à appuyer sur le bouton détail pour choisir d'installer le gestionnaire de boot sur la partition racine et non sur la mbr !!! (pour moi, c'est l'avant dernière partition donc, la numéro 3)
Enfin confirmer l'installation. La copie et l'installation prennent un petit quart d'heure. Quand l'installation est achevée, le système demande à redémarrer. Très pratique par rapport à Windows, Ubuntu éjecte le cédé !

Le système démarre sur MacOS X, c'est tout à fait normal.
Installer rEFIt en double cliquant dessus. Une icône apparaît sur le bureau, double cliquer dessus jusqu'à ce qu'une nouvelle fenêtre apparaît. C'est pas forcément instantané, il faut insister...
Dans cette fenêtre, cliquer sur l'installeur d'EFI. Mettre le mot de passe quand c'est demandé. Attention, il est installé mais pas activé.
Pour l'activer, ouvrir un terminal (toujours dans accessoires) et mettez-le à l'écart dans l'écran.
Retourner dans la fenêtre d'EFI, aller dans le sous dossier EFI et cliquer-glisser l'icône efi.enable dans le terminal. Valider par entrée. Mettre le mot de passe.

Redémarrer. Si rien ne se passe et que MacOS se charge normalement, c'est pas grave. Redémarrer encore une fois. Normalement, vous devriez voir au moins deux magnifiques icônes (sur la ligne du dessus) : un disque dur apple et un disque dur linux. Si vous avez inséré un cédé d'installation linux, windows ou apple, il apparaîtra également. Idem pour les clefs usb..

Avant de lancer linux, aller sur l'icône partition tool pour synchroniser gpt et mbr (il demandera alors d'appuyer sur la touche 'y') sans quoi l'écran affichera une erreur "no booting disk".
Choisissez enfin linux, vous verrez sans doute à l'infini un manchot.
Éteignez alors sauvagement l'ordinateur (laisser appuyer quelques secondes sur le bouton power)
Redémarrez sur MacOS, redémarrez en choisissant linux et ça devrait enfin fonctionner pour de bon !


Comme vous pouvez le voir, la résolution graphique est idéale (avec le pilote libre), le son est reconnu et la web cam est opérationnelle dans Ekiga (équivalent skype)

Conclusion : L'installation de linux ou de Windows en dualboot sur un macintel est quand même bien moins simple que sur PC. Il faut juste penser à "insister" car sinon on se dit "ça ne fonctionne pas" et on fini par soit abandonner, soit tout ré-installer...
J'ai également appris dans toutes mes aventures à réparer une partition MacOS ou à la redimensionner via le dvd de léopard.

PS : il y a aussi une autre solution. Faire un partitionnement du disque dur avec gparted depuis Ubuntu (avec une table de partition uniquement mbr comme sur PC), l'astuce étant de restaurer MacOS X via time machine (car il n'est pas possible de l'installer depuis le dvd sur une telle table de partition).
Plus d'infos sur ce tutoriel : comment créer un quadriboot MacOS / Xp / Vista / Ubuntu sur un MacIntel

PS2 : je vous invite à lire quelques autres astuces que j'ai pu trouvées.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :